LE VERT


A la différence du bleu en évolution constante, sa cote n’a cessé d’osciller d’une époque à l’autre !


Emblème du mal au moyen-âge à cause du vert-de-gris, pigment utilisé par les peintres était aussi un poison.


La combinaison vert = bleu + jaune apparaît très tardivement, XIIème siècle seulement avec la découverte du cercle chromatique de Newton. Perçu comme un tabou, venu de la Bible, sur les mélanges : on ne mélange pas deux matières pour en faire une troisième ! Il existait surtout un règlement professionnel très strict chez les teinturiers, qui n'avaient l'autorisation de fabriquer que certaines couleurs : les cuves de bleu et de jaune ne se situaient pas au même endroit dans la ville, et personne n'aurait donc eu l'idée de les mélanger.


Le vert c’est aussi la couleur de Satan, des ennemis de la chrétienté, des êtres étranges : fées, sorcières, lutins, génies des bois et des eaux. Les supers héros et les martiens s’inscrivent dans cet héritage (HULK) où le vert joue le rôle de l’ailleurs, de l’étrangeté, du fantastique ! Parce que le vert est une couleur instable, rebelle, très difficile à fixer chimiquement.


Le vert, représente également le destin, chance ou malchance ;  sa symbolique la plus forte c’est une partie en train de se jouer : pelouse des terrains de sports, tapis des joueurs de cartes, tables de ping-pong, table du conseil d’administration où se décide l’avenir de l’entreprise.


Le vert a été revalorisé par nos sociétés contemporaines, jusqu’à incarner la liberté !
Le vert est devenu la couleur médicale, sanitaire, apaisante, couleur de la nature, de l'hygiène, du bio. (Se mettre au vert, les classes vertes, les coulées vertes …)


Signification positive : espérance, chance, stabilité, concentration
Signification négative : échec, infortune


Expression :Donner le feu vert, être vert de rage


Citations :
«L’herbe est toujours plus verte chez les autres…jusqu’à ce qu’on découvre que c’est du gazon artificiel ! »  Francis Blanche
« Ne pensez pas à l'automne. Il viendra bien à temps, tout comme l'hiver. Profitez au contraire du bonheur que vous donnent les vrais beaux jours sous les grands arbres verts.” Charles Trenet



source : Michel Pastoureau